S'abonner au flux : Financiers / Intégrité
: Réservé aux membres AMRAE Se connecter / Devenir membre
Date Titre Mots-clés Accès Téléchargement
04/04/2017   Digitalisation : quels impacts sur le profil de risque de l'entreprise ? digitalisation impacts profil risque entreprise

Digitalisation : quels impacts sur le profil de risque de l'entreprise ?
Auteur : AMRAE
30/05/2016   Loi Sapin II - Renforcement du dispositif français de lutte contre la corruption loi sapin dispositif français lutte corruption

Loi Sapin II - Renforcement du dispositif français de lutte contre la corruption
Auteur : AMRAE

Commission Responsabilités - Session du 27/05/2016


04/01/2016   Corruption : Entreprises dans la ligne de mire Corruption entreprises

Corruption : Entreprises dans la ligne de mire
Auteur : AMRAE

Atelier Deauville 2014 – 06/02/2014


21/12/2015   Intelligence économique et risque crédit client Intelligence économique risque crédit

Intelligence économique et risque crédit client
Auteur : AMRAE

Atelier Deauville 2014 – 06/02/2014


28/05/2015   Nouvelles technologies : nouvelles fraudes ? fraude données CNIL

Nouvelles technologies : nouvelles fraudes ?
Auteur : AMRAE rencontres

Les nouveaux moyens de paiement sans contact, l’inscription de données personnelles sans contrôle, la multiplication des échanges sur le net favorisent la perte et l’utilisation de fausse identité : comment détecter et caractériser ces nouveaux risques ? Existe-t-il des actions de traitement adéquates (contrôle interne, crise, assurance) ? Les assureurs se-sont-ils impliqués sur le sujet ? Que proposent-ils ? Quels impacts pour les banques ?


 


Frédérique BARD, Responsable Assurances Groupe, Yves Rocher


Pierre CHASSIGNEUX, Directeur des Projets et des Evolutions, GROUPEMENT CARTES BANCAIRES


Stéphane MORALDI, Directeur Groupe Revenue Assurance, ORANGE


Cyril MURIE, Chargé des relations internationales et de l’innovation, ANTS


Luc VIGNANCOUR, Directeur Adjoint FINPRO & Risques Spéciaux, MARSH SAS


28/05/2015   La fraude à l’assurance : où sont les limites et/ou les contrôles ? assurances fraudes

La fraude à l’assurance : où sont les limites et/ou les contrôles ?
Auteur : AMRAE rencontres

Fraudes « connues » (arrêts de travail intempestifs, majorations des demandes d’indemnisations…) ou fraudes subtiles (non-déclaration de faits aggravants dans le cadre de contrats comportant des garanties automatiques assez larges). Quels sont les moyens mis en place par les assureurs pour les détecter, par leurs clients ? Comment sont-elles traitées ? Quelles sont les obligations en la matière (en B to B), les sanctions ?


 


Danielle WAJSBROT, Président Directeur Général, La Banque Postale Conseil en Assurances


Rodolphe MENN, Directeur Sinistres France et Belgique, RSA France


Armelle MULLER, Directeur département Feu et Environnement, CNPP


Frédéric NGUYEN-KIM, Directeur Agence pour la Lutte contre la Fraude à l’Assurance (ALFA)


21/04/2015   Le risque URSSAF URSSAF RISQUE Petit-déjeuner CARM

Le risque URSSAF
Auteur : CARM

Petit-déjeuner CARM

Marie-Thérèse LECLERC de HAUTECLOCQUE, Avocat


Jean-Christophe DUPRAT, INARI Expertise


Quels risques les entreprises prennent-elles avec l’URSSAF ?


Comment le risque se concrétise ?


Comment neutraliser ou limiter le risque URSSAF ?

...

14/06/2012   La gestion des risques juridiques & fiscaux gestion des risques juridiques fiscaux non conformité FIDAL perte d'opportunité perte d'actifs contrats

La gestion des risques juridiques & fiscaux
Auteur : AMRAE
Risque juridique
- Des enjeux majeurs
- Un domaine d’experts

Proposer au risk manager un outil pertinent d’évaluation du traitement du risque juridique :
- De son appréciation
- De sa maîtrise
>>> De son suivi

Collection DIALOGUER. Sortie prévue en septembre 2012.
en partenariat avec FIDAL
14/06/2012   La gestion des risques juridiques & fiscaux gestion des risques juridiques fiscaux non conformité FIDAL perte d'opportunité perte d'actifs contrats

La gestion des risques juridiques & fiscaux
Auteur : AMRAE
Risque juridique
- Des enjeux majeurs
- Un domaine d’experts

Proposer au risk manager un outil pertinent d’évaluation du traitement du risque juridique :
- De son appréciation
- De sa maîtrise
>>> De son suivi

Collection DIALOGUER. Sortie prévue en septembre 2012.
en partenariat avec FIDAL
14/06/2012   La gestion des risques juridiques & fiscaux gestion des risques juridiques fiscaux non conformité FIDAL perte d'opportunité perte d'actifs contrats

La gestion des risques juridiques & fiscaux
Auteur : AMRAE
Risque juridique
- Des enjeux majeurs
- Un domaine d’experts

Proposer au risk manager un outil pertinent d’évaluation du traitement du risque juridique :
- De son appréciation
- De sa maîtrise
>>> De son suivi

Collection DIALOGUER. Sortie prévue en septembre 2012.
en partenariat avec FIDAL
14/06/2012   La gestion des risques juridiques & fiscaux gestion des risques juridiques fiscaux non conformité FIDAL perte d'opportunité perte d'actifs contrats

La gestion des risques juridiques & fiscaux
Auteur : AMRAE
Risque juridique
- Des enjeux majeurs
- Un domaine d’experts

Proposer au risk manager un outil pertinent d’évaluation du traitement du risque juridique :
- De son appréciation
- De sa maîtrise
>>> De son suivi

Collection DIALOGUER. Sortie prévue en septembre 2012.
en partenariat avec FIDAL
09/02/2012   Risque souverain : impacts pour l'entreprise risque pays Etat defaillance

Risque souverain : impacts pour l'entreprise
Auteur : AMRAE
Modérateur
Freddi GODET DES MARAIS, AMRAE
Membre Honoraire

Intervenants

Guy Antoine de de LA ROCHEFOUCAULD, LLOYD'S
Directeur pour la France

Isabelle GIRARDET, EULER HERMES SFAC
Transactionalal Cover Director

Mesure‐t‐on vraiment l'impact des dépréciations des pays sur les activités des entreprises ? Ce phénomène accentue‐til la corruption, la fraude ou encore la défaillance des entreprises ? Le risk manager peut‐il agir, prévenir ou limiter les impacts ? Si oui, comment ?
Le risque pays et un de ses corollaires, le risque souverain, est un problème majeur. Il englobe l'ensemble des aléas qui peuvent affecter un investisseur industriel ou financier, un banquier, un commerçant dans le traitement de son activité dans un pays à risque.
Ce risque est complexe et évolutif, à la fois multipolaire et polyforme. Fini donc le simple risque politique.
Dans un contexte macroéconomique dégradé, des entreprises saines peuvent être entraînées dans l'inconnu, avec un chapelet de tourments (risques de transferts, de performance, de contrepartie, de non recouvrement de créance, de contagion …).
Ce climat d'incertitude conduit néanmoins les entreprises industrielles et financières à prendre des paris sur l'avenir.
L'année 2011 s'achève par un ralentissement généralisé de la croissance mondiale et 2012 ne démarre pas plus fort.
Le PIB mondial est en baisse par rapport à l'année 2010 et encore en dessous de son potentiel.
2011 aura vu la crise des dettes souveraines européennes se durcir et le refus de la BCE d'être prêteur en dernier ressort aux Etats en dépit de la propagation de la crise auprès des pays fondateurs de l'Europe.
Les banques européennes font les frais de ce durcissement de la crise des dettes souveraines jusqu'à une crise de liquidités en dollars pour les banques françaises. Le risque de rationnement du crédit est perceptible, crédit pourtant si essentiel à la relance de l'économie, et particulièrement l'activité industrielle.
Ces dettes souveraines ne sont en outre pas uniquement la résultante d'une dimension financière liée à la dette publique. N'est‐ce pas d'abord le modèle de croissance des Etats et la capacité de ceux‐ci à disposer de liquidités qui sont en cause ?
Ces difficultés ne sont naturellement pas sans conséquence sur les entreprises. Ce contexte perturbe, voire pousse à différer projets et investissements.
Dans cet environnement, la croissance s'accompagne quasi systématiquement de la dette des entreprises, qu'il s'agisse du secteur privé ou du secteur public.
Mesure‐t‐on vraiment l'impact des dépréciations des pays sur les activités des entreprises ?
Ce phénomène accentue‐t‐il la corruption, la fraude ou encore la défaillance des entreprises ?
Le risk‐manager peut‐il agir, prévenir ou limiter les impacts ? Si oui, comment ?
Les intervenants présenteront le panorama actuel et commenteront l'actualité.
Une étude sur la fraude, le risque de réputation, le risque de crédit …, sera présentée.
Seront aussi abordés les aspects techniques des risques et plus particulièrement les trois grands risques que sont l'Etat, la défaillance des assureurs et les défaillances des industriels.

1.Introduction, contexte, définitions
2.2012: L'économie mondiale sera sur le fil
3.Anciens et nouveaux risques: les difficultés des uns sont devenus les problèmes de tous
4.Impact de la crise et risques perçus
5.Risques assurables et capacités
6.Périls et exemples
7.Conclusion
09/02/2012   Risque client dans un pays en crise assurance credit risque pays

Risque client dans un pays en crise
Auteur : AMRAE
Modérateur
Christine GILGUY, MOCI
Journaliste

Intervenant

Jean‐Claude ASFOUR
Credit Manager

Jean‐Didier CLEMENCON, AFDCC
Président de l’AFDCC, Credit Manager chez Bull

Thierry GRAFFIN, COFACE

Philippe PUIGVENTOS, DIOT CREDIT
Directeur Général Associé

Développement commercial et recouvrement peuvent parfois être difficile à concilier notamment lorsque les clients sont dans des pays connaissant une instabilité politique ou économique. En prenant comme exemple le printemps
arabe de 2011, nous chercherons à donner des bonnes pratiques pour limiter l'encours client.
Le paysage des risques auxquels sont confrontés les crédit‐managers en entreprises à l’international et les solutions possibles.
Le point de vue d’un credit manager en entreprise
Le point de vue de l’assureur‐crédit : la crise actuelle et son impact : état des lieux, montée des impayés, l’approche des risques de l’assureur‐crédit et ses outils, deux exemples concrets de pays avec la manière dont Coface a géré la
situation (Grèce, Côte d’Ivoire)
Le point de vue du courtier en assurance‐crédit : sa vision du sujet en s’appuyant sur un exposé sur la situation et les perspectives du marché de l’assurance‐crédit et les solutions qu’il propose. Le marché du court terme, et le marché du moyen/long terme.
09/02/2012   Risque client dans un pays en crise assurance credit risque pays

Risque client dans un pays en crise
Auteur : AMRAE
Modérateur
Christine GILGUY, MOCI
Journaliste

Intervenant

Jean‐Claude ASFOUR
Credit Manager

Jean‐Didier CLEMENCON, AFDCC
Président de l’AFDCC, Credit Manager chez Bull

Thierry GRAFFIN, COFACE

Philippe PUIGVENTOS, DIOT CREDIT
Directeur Général Associé

Développement commercial et recouvrement peuvent parfois être difficile à concilier notamment lorsque les clients sont dans des pays connaissant une instabilité politique ou économique. En prenant comme exemple le printemps
arabe de 2011, nous chercherons à donner des bonnes pratiques pour limiter l'encours client.
Le paysage des risques auxquels sont confrontés les crédit‐managers en entreprises à l’international et les solutions possibles.
Le point de vue d’un credit manager en entreprise
Le point de vue de l’assureur‐crédit : la crise actuelle et son impact : état des lieux, montée des impayés, l’approche des risques de l’assureur‐crédit et ses outils, deux exemples concrets de pays avec la manière dont Coface a géré la
situation (Grèce, Côte d’Ivoire)
Le point de vue du courtier en assurance‐crédit : sa vision du sujet en s’appuyant sur un exposé sur la situation et les perspectives du marché de l’assurance‐crédit et les solutions qu’il propose. Le marché du court terme, et le marché du moyen/long terme.
09/02/2012   Risque souverain : impacts pour l'entreprise risque pays Etat defaillance

Risque souverain : impacts pour l'entreprise
Auteur : AMRAE
Modérateur
Freddi GODET DES MARAIS, AMRAE
Membre Honoraire

Intervenants

Guy Antoine de de LA ROCHEFOUCAULD, LLOYD'S
Directeur pour la France

Isabelle GIRARDET, EULER HERMES SFAC
Transactionalal Cover Director

Mesure‐t‐on vraiment l'impact des dépréciations des pays sur les activités des entreprises ? Ce phénomène accentue‐til la corruption, la fraude ou encore la défaillance des entreprises ? Le risk manager peut‐il agir, prévenir ou limiter les impacts ? Si oui, comment ?
Le risque pays et un de ses corollaires, le risque souverain, est un problème majeur. Il englobe l'ensemble des aléas qui peuvent affecter un investisseur industriel ou financier, un banquier, un commerçant dans le traitement de son activité dans un pays à risque.
Ce risque est complexe et évolutif, à la fois multipolaire et polyforme. Fini donc le simple risque politique.
Dans un contexte macroéconomique dégradé, des entreprises saines peuvent être entraînées dans l'inconnu, avec un chapelet de tourments (risques de transferts, de performance, de contrepartie, de non recouvrement de créance, de contagion …).
Ce climat d'incertitude conduit néanmoins les entreprises industrielles et financières à prendre des paris sur l'avenir.
L'année 2011 s'achève par un ralentissement généralisé de la croissance mondiale et 2012 ne démarre pas plus fort.
Le PIB mondial est en baisse par rapport à l'année 2010 et encore en dessous de son potentiel.
2011 aura vu la crise des dettes souveraines européennes se durcir et le refus de la BCE d'être prêteur en dernier ressort aux Etats en dépit de la propagation de la crise auprès des pays fondateurs de l'Europe.
Les banques européennes font les frais de ce durcissement de la crise des dettes souveraines jusqu'à une crise de liquidités en dollars pour les banques françaises. Le risque de rationnement du crédit est perceptible, crédit pourtant si essentiel à la relance de l'économie, et particulièrement l'activité industrielle.
Ces dettes souveraines ne sont en outre pas uniquement la résultante d'une dimension financière liée à la dette publique. N'est‐ce pas d'abord le modèle de croissance des Etats et la capacité de ceux‐ci à disposer de liquidités qui sont en cause ?
Ces difficultés ne sont naturellement pas sans conséquence sur les entreprises. Ce contexte perturbe, voire pousse à différer projets et investissements.
Dans cet environnement, la croissance s'accompagne quasi systématiquement de la dette des entreprises, qu'il s'agisse du secteur privé ou du secteur public.
Mesure‐t‐on vraiment l'impact des dépréciations des pays sur les activités des entreprises ?
Ce phénomène accentue‐t‐il la corruption, la fraude ou encore la défaillance des entreprises ?
Le risk‐manager peut‐il agir, prévenir ou limiter les impacts ? Si oui, comment ?
Les intervenants présenteront le panorama actuel et commenteront l'actualité.
Une étude sur la fraude, le risque de réputation, le risque de crédit …, sera présentée.
Seront aussi abordés les aspects techniques des risques et plus particulièrement les trois grands risques que sont l'Etat, la défaillance des assureurs et les défaillances des industriels.

1.Introduction, contexte, définitions
2.2012: L'économie mondiale sera sur le fil
3.Anciens et nouveaux risques: les difficultés des uns sont devenus les problèmes de tous
4.Impact de la crise et risques perçus
5.Risques assurables et capacités
6.Périls et exemples
7.Conclusion
09/02/2012   Nouvelle stratégie d'utilisation de sa captive: quelles diversifications ? Stratégie, Valeur, opportunités et indicateurs dans une démarche de captivation de risques captive assurance credit objectif risques diversification

Nouvelle stratégie d'utilisation de sa captive: quelles diversifications ? Stratégie, Valeur, opportunités et indicateurs dans une démarche de captivation de risques
Auteur : AMRAE
Modérateur
Frédéric DHERS, VEOLIA ENVIRONNEMENT
Directeur Assurances et Risk Management

Intervenants

Hugh ROSENBAUM, TOWERSWATSON
Retired Principal

Fabrice FRERE, AON GLOBAL RISK CONSULTING
Managing Director

Les restrictions de budget des entreprises, l'accroissement des primes et la volonté de maîtriser l'ensemble du processus de financement des risques favorisent‐ils les diversifications d'utilisation de sa captive ? Quelles innovations ?
Quel profil de risque ? Quelles modalités de mise en oeuvre ? Peut‐on tout faire avec sa captive ?
09/02/2012   Risque souverain : impacts pour l'entreprise risque pays Etat defaillance

Risque souverain : impacts pour l'entreprise
Auteur : AMRAE
Modérateur
Freddi GODET DES MARAIS, AMRAE
Membre Honoraire

Intervenants

Guy Antoine de de LA ROCHEFOUCAULD, LLOYD'S
Directeur pour la France

Isabelle GIRARDET, EULER HERMES SFAC
Transactionalal Cover Director

Mesure‐t‐on vraiment l'impact des dépréciations des pays sur les activités des entreprises ? Ce phénomène accentue‐til la corruption, la fraude ou encore la défaillance des entreprises ? Le risk manager peut‐il agir, prévenir ou limiter les impacts ? Si oui, comment ?
Le risque pays et un de ses corollaires, le risque souverain, est un problème majeur. Il englobe l'ensemble des aléas qui peuvent affecter un investisseur industriel ou financier, un banquier, un commerçant dans le traitement de son activité dans un pays à risque.
Ce risque est complexe et évolutif, à la fois multipolaire et polyforme. Fini donc le simple risque politique.
Dans un contexte macroéconomique dégradé, des entreprises saines peuvent être entraînées dans l'inconnu, avec un chapelet de tourments (risques de transferts, de performance, de contrepartie, de non recouvrement de créance, de contagion …).
Ce climat d'incertitude conduit néanmoins les entreprises industrielles et financières à prendre des paris sur l'avenir.
L'année 2011 s'achève par un ralentissement généralisé de la croissance mondiale et 2012 ne démarre pas plus fort.
Le PIB mondial est en baisse par rapport à l'année 2010 et encore en dessous de son potentiel.
2011 aura vu la crise des dettes souveraines européennes se durcir et le refus de la BCE d'être prêteur en dernier ressort aux Etats en dépit de la propagation de la crise auprès des pays fondateurs de l'Europe.
Les banques européennes font les frais de ce durcissement de la crise des dettes souveraines jusqu'à une crise de liquidités en dollars pour les banques françaises. Le risque de rationnement du crédit est perceptible, crédit pourtant si essentiel à la relance de l'économie, et particulièrement l'activité industrielle.
Ces dettes souveraines ne sont en outre pas uniquement la résultante d'une dimension financière liée à la dette publique. N'est‐ce pas d'abord le modèle de croissance des Etats et la capacité de ceux‐ci à disposer de liquidités qui sont en cause ?
Ces difficultés ne sont naturellement pas sans conséquence sur les entreprises. Ce contexte perturbe, voire pousse à différer projets et investissements.
Dans cet environnement, la croissance s'accompagne quasi systématiquement de la dette des entreprises, qu'il s'agisse du secteur privé ou du secteur public.
Mesure‐t‐on vraiment l'impact des dépréciations des pays sur les activités des entreprises ?
Ce phénomène accentue‐t‐il la corruption, la fraude ou encore la défaillance des entreprises ?
Le risk‐manager peut‐il agir, prévenir ou limiter les impacts ? Si oui, comment ?
Les intervenants présenteront le panorama actuel et commenteront l'actualité.
Une étude sur la fraude, le risque de réputation, le risque de crédit …, sera présentée.
Seront aussi abordés les aspects techniques des risques et plus particulièrement les trois grands risques que sont l'Etat, la défaillance des assureurs et les défaillances des industriels.

1.Introduction, contexte, définitions
2.2012: L'économie mondiale sera sur le fil
3.Anciens et nouveaux risques: les difficultés des uns sont devenus les problèmes de tous
4.Impact de la crise et risques perçus
5.Risques assurables et capacités
6.Périls et exemples
7.Conclusion
09/02/2012   Nouvelle stratégie d'utilisation de sa captive: quelles diversifications ? Stratégie, Valeur, opportunités et indicateurs dans une démarche de captivation de risques captive assurance credit objectif risques diversification

Nouvelle stratégie d'utilisation de sa captive: quelles diversifications ? Stratégie, Valeur, opportunités et indicateurs dans une démarche de captivation de risques
Auteur : AMRAE
Modérateur
Frédéric DHERS, VEOLIA ENVIRONNEMENT
Directeur Assurances et Risk Management

Intervenants

Hugh ROSENBAUM, TOWERSWATSON
Retired Principal

Fabrice FRERE, AON GLOBAL RISK CONSULTING
Managing Director

Les restrictions de budget des entreprises, l'accroissement des primes et la volonté de maîtriser l'ensemble du processus de financement des risques favorisent‐ils les diversifications d'utilisation de sa captive ? Quelles innovations ?
Quel profil de risque ? Quelles modalités de mise en oeuvre ? Peut‐on tout faire avec sa captive ?
09/02/2012   Risque client dans un pays en crise assurance credit risque pays

Risque client dans un pays en crise
Auteur : AMRAE
Modérateur
Christine GILGUY, MOCI
Journaliste

Intervenant

Jean‐Claude ASFOUR
Credit Manager

Jean‐Didier CLEMENCON, AFDCC
Président de l’AFDCC, Credit Manager chez Bull

Thierry GRAFFIN, COFACE

Philippe PUIGVENTOS, DIOT CREDIT
Directeur Général Associé

Développement commercial et recouvrement peuvent parfois être difficile à concilier notamment lorsque les clients sont dans des pays connaissant une instabilité politique ou économique. En prenant comme exemple le printemps
arabe de 2011, nous chercherons à donner des bonnes pratiques pour limiter l'encours client.
Le paysage des risques auxquels sont confrontés les crédit‐managers en entreprises à l’international et les solutions possibles.
Le point de vue d’un credit manager en entreprise
Le point de vue de l’assureur‐crédit : la crise actuelle et son impact : état des lieux, montée des impayés, l’approche des risques de l’assureur‐crédit et ses outils, deux exemples concrets de pays avec la manière dont Coface a géré la
situation (Grèce, Côte d’Ivoire)
Le point de vue du courtier en assurance‐crédit : sa vision du sujet en s’appuyant sur un exposé sur la situation et les perspectives du marché de l’assurance‐crédit et les solutions qu’il propose. Le marché du court terme, et le marché du moyen/long terme.
03/02/2011   Optimisation de l’Assurance Crédit : Organisation & rétention Assurance Crédit Credit Risk Management

Optimisation de l’Assurance Crédit : Organisation & rétention
Auteur : AMRAE
Introduction
Le Métier du Credit Risk Management
Qui sont les acteurs : assureurs, prestataires
Spécificités de l’Assurance Crédit par rapport aux branches IARD
Crise économique/financière 2008/09 : impacts, leçons, évolutions.
03/02/2011   Optimisation de l’Assurance Crédit : Organisation & rétention Assurance Crédit Credit Risk Management

Optimisation de l’Assurance Crédit : Organisation & rétention
Auteur : AMRAE
Introduction
Le Métier du Credit Risk Management
Qui sont les acteurs : assureurs, prestataires
Spécificités de l’Assurance Crédit par rapport aux branches IARD
Crise économique/financière 2008/09 : impacts, leçons, évolutions.
28/01/2010   Cash management et risques financiers : comment concilier le risque de contrepartie versus le risque de liquidité, l’offre de crédit bancaire et les marchés des capitaux ? Quel sera demain le rôle des assureurs et des banquiers ? Cash management risques financiers credit management Crédit inter-entreprises Risque client

Cash management et risques financiers : comment concilier le risque de contrepartie versus le risque de liquidité, l’offre de crédit bancaire et les marchés des capitaux ? Quel sera demain le rôle des assureurs et des banquiers ?
Auteur :
1/ Retour sur la crise financière
2/ Le management des risques
3/ Les réponses àla crise
- 3.1 Le secteur financier
- 3.2 Risque client : la réponse du courtier
- 3.3 Risque client : le point de vue de l’assureur
28/01/2010   Cash management et risques financiers : comment concilier le risque de contrepartie versus le risque de liquidité, l’offre de crédit bancaire et les marchés des capitaux ? Quel sera demain le rôle des assureurs et des banquiers ? Cash management risques financiers credit management Crédit inter-entreprises Risque client

Cash management et risques financiers : comment concilier le risque de contrepartie versus le risque de liquidité, l’offre de crédit bancaire et les marchés des capitaux ? Quel sera demain le rôle des assureurs et des banquiers ?
Auteur :
1/ Retour sur la crise financière
2/ Le management des risques
3/ Les réponses àla crise
- 3.1 Le secteur financier
- 3.2 Risque client : la réponse du courtier
- 3.3 Risque client : le point de vue de l’assureur
28/01/2010   Comment gérer la sécurité financière de ses assureurs ? Assureur solidite financiere faillite crise liquidite defaillance fournisseur

Comment gérer la sécurité financière de ses assureurs ?
Auteur : AMRAE
La vision d'un assuré : anticiper, réduire
La vision d'un assureur : Indicateurs, analyses et réflexions
28/01/2010   Comment gérer la sécurité financière de ses assureurs ? Assureur solidite financiere faillite crise liquidite defaillance fournisseur

Comment gérer la sécurité financière de ses assureurs ?
Auteur : AMRAE
La vision d'un assuré : anticiper, réduire
La vision d'un assureur : Indicateurs, analyses et réflexions
25/01/2007   Credit Management : les bonnes pratiques crédit interentreprises Credit Management bonnes pratiques

Credit Management : les bonnes pratiques
Auteur :
Credit Management : risques et bonnes pratiques

- Prospection
- Prise de commande et ouverture de compte
- Facturation
- Recouvrement
- Les encaissements
- Le contentieux
- Des indicateurs
- Une approche qui se développe
- Conclusions
25/01/2007   Credit Management : les bonnes pratiques crédit interentreprises Credit Management bonnes pratiques

Credit Management : les bonnes pratiques
Auteur :
Credit Management : risques et bonnes pratiques

- Prospection
- Prise de commande et ouverture de compte
- Facturation
- Recouvrement
- Les encaissements
- Le contentieux
- Des indicateurs
- Une approche qui se développe
- Conclusions
01/01/2007   « L'INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité ) calcule l'impact financier du stress professionnel en entreprise » INRS Institut National de Recherche et de Sécurité impact financier stress

« L'INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité ) calcule l'impact financier du stress professionnel en entreprise »
Auteur : INRS
Une étude menée par l'Institut National de Recherche et Sécurité (INRS), en collaboration avec Arts et Métiers Paris-Tech, évalue l'impact financier du stress professionnel entre 2 et 3 milliards d'euros en France en 2007.

Contact:
www.inrs.fr/actus/CoutStress.html
01/01/2007   « L'INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité ) calcule l'impact financier du stress professionnel en entreprise » INRS Institut National de Recherche et de Sécurité impact financier stress

« L'INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité ) calcule l'impact financier du stress professionnel en entreprise »
Auteur : INRS
Une étude menée par l'Institut National de Recherche et Sécurité (INRS), en collaboration avec Arts et Métiers Paris-Tech, évalue l'impact financier du stress professionnel entre 2 et 3 milliards d'euros en France en 2007.

Contact:
www.inrs.fr/actus/CoutStress.html
01/01/2007   « L'INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité ) calcule l'impact financier du stress professionnel en entreprise » INRS Institut National de Recherche et de Sécurité impact financier stress

« L'INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité ) calcule l'impact financier du stress professionnel en entreprise »
Auteur : INRS
Une étude menée par l'Institut National de Recherche et Sécurité (INRS), en collaboration avec Arts et Métiers Paris-Tech, évalue l'impact financier du stress professionnel entre 2 et 3 milliards d'euros en France en 2007.

Contact:
www.inrs.fr/actus/CoutStress.html
01/01/2007   « L'INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité ) calcule l'impact financier du stress professionnel en entreprise » INRS Institut National de Recherche et de Sécurité impact financier stress

« L'INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité ) calcule l'impact financier du stress professionnel en entreprise »
Auteur : INRS
Une étude menée par l'Institut National de Recherche et Sécurité (INRS), en collaboration avec Arts et Métiers Paris-Tech, évalue l'impact financier du stress professionnel entre 2 et 3 milliards d'euros en France en 2007.

Contact:
www.inrs.fr/actus/CoutStress.html
Retour à l’Univers des Risques

Le risque URSSAF

Petit-déjeuner CARM
Marie-Thérèse LECLERC de HAUTECLOCQUE, Avocat
Jean-Christophe DUPRAT, INARI Expertise
Quels risques les entreprises prennent-elles avec l’URSSAF ?
Comment le risque se concrétise ?
Comment neutraliser ou limiter le risque URSSAF ?
...

Nouvelle stratégie d'utilisation de sa captive: quelles diversifications ? Stratégie, Valeur, opportunités et indicateurs dans une démarche de captivation de risques

Modérateur
Frédéric DHERS, VEOLIA ENVIRONNEMENT
Directeur Assurances et Risk Management

Intervenants

Hugh ROSENBAUM, TOWERSWATSON
Retired Principal

Fabrice FRERE, AON GLOBAL RISK CONSULTING
Managing Director

« L'INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité ) calcule l'impact financier du stress professionnel en entreprise »

Une étude menée par l'Institut National de Recherche et Sécurité (INRS), en collaboration avec Arts et Métiers Paris-Tech, évalue l'impact financier du stress professionnel entre 2 et 3 milliards d'euros en France en 2007.

Contact:
www.inrs.fr/actus/CoutStress.html

« L'INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité ) calcule l'impact financier du stress professionnel en entreprise »

Une étude menée par l'Institut National de Recherche et Sécurité (INRS), en collaboration avec Arts et Métiers Paris-Tech, évalue l'impact financier du stress professionnel entre 2 et 3 milliards d'euros en France en 2007.

Contact:
www.inrs.fr/actus/CoutStress.html

Pages