S'abonner au flux : Fonctions connexes RM
: Réservé aux membres AMRAE Se connecter / Devenir membre
Date Titre Mots-clés Accès Téléchargement
05/04/2017   Définition et utilisation de l'appétit aux risques définition utilisation appétit risques

Définition et utilisation de l'appétit aux risques
Auteur : AMRAE
06/05/2016   Le RM dans 10 ans : rôle des "experts" dans un monde volatile Risk Manager rôle experts

Le RM dans 10 ans : rôle des "experts" dans un monde volatile
Auteur : AMRAE

Atelier Lille 2016 – 04/02/2016


04/01/2016   Les effets de la crise économique sur le Risk Management Effets crise économique Risk Management

Les effets de la crise économique sur le Risk Management
Auteur : AMRAE

Atelier Deauville 2014 – 06/02/2014


12/05/2015   Quels sont les impacts de la mise en place des fonctions clés sur la gouvernance et l’organisation des Sociétés d’Assurances ? AMSB ACPR Solvabilité 2 ORSA Fonction Actuarielle assurance fonctions clefs gouvernance retours expérience

Quels sont les impacts de la mise en place des fonctions clés sur la gouvernance et l’organisation des Sociétés d’Assurances ?
Auteur : AMRAE

Quels sont les impacts de la mise en place des fonctions clés sur la gouvernance et l’organisation des Sociétés d’Assurances ?


Vous êtes Risk Manager d’une société d’assurance, d’une mutuelle ou d’un institut de prévoyance ? Cette réunion est pour vous !


Avec les interventions de :


Dan Chelly , Directeur métier Risk management, Optimind Winter


Gwladys ALBERT, Responsable Risques Opérationnels, Contrôle Interne, Conformité - KLESIA, Retour d’expérience


 

17/09/2013   Trois lignes de maîtrise pour une meilleure performance maitrise direction generale management operationnel audit interne controle interne assurance conformite risk manager commissaires aux comptes

Trois lignes de maîtrise pour une meilleure performance
Auteur : AMRAE IFACI

Partant du principe que les organisations (au sens large) ont besoin d’une responsabilité clairement définie en matière de gestion et que la clarification fait progresser la compréhension des enjeux de la maitrise des risques et des fonctions qui interviennent pour la mettre en œuvre, la Prise de Position commune propose un Modèle efficient structuré en 3 lignes de maîtrise.


La Première ligne est constituée par les managers opérationnels qui mettent en place au jour le jour les pratiques les plus efficaces de gestion des risques au niveau de chaque processus et communiquent les informations appropriées à la deuxième ligne.


La deuxième ligne est constituée des fonctions « supports » responsables de domaines d’expertise (SI, RH, juridique …) et en transversalité de l’ensemble : les fonctions dédiées à l’animation du dispositif global de maîtrise des risques : Gestion des Risques  Assurances, Conformité et Contrôle Interne.


La troisième ligne, l’Audit Interne, conduit le processus d’évaluation du dispositif de manière indépendante et fournit aux instances de surveillance et à la Direction générale  une assurance globale sur l’efficacité des deux premières lignes et de la gouvernance de l’organisation.


Sans oublier bien sûr, les partenaires et parties prenantes externes « incontournables » que sont les autorités de régulations, les commissaires aux comptes et les auditeurs externes


Fiabiliser la stratégie par une gestion organisée des risques


L’adoption d'un référentiel partagé de gestion des risques et de contrôle interne, la coordination

de l’ensemble des activités liées à la maîtrise des risques conjuguées et la mise en

oeuvre d’un modèle de gouvernance efficace permettent aux organisations :

- de prendre des risques maîtrisés et de saisir des opportunités ;

- de fiabiliser la formulation de leur stratégie, sa mise en oeuvre et la performance des

activités ;

- d’affecter leurs ressources proportionnellement aux véritables enjeux ;

- de communiquer de manière appropriée avec tous leurs partenaires ;

- d’aligner l’organisation sur une vision globale et commune des risques.




Ce document a un double objectif :

Dans un premier temps, il propose un modèle de gouvernance fondé sur trois lignes de maîtrise.

Dans un second temps, il identifie au travers de questions-réponses, les apports d’un système organisé de maîtrise des risques.


07/02/2013   Expatriation : devoir des entreprises / des ONG Prévention Protection arrêt Sodexho expatriation ong

Expatriation : devoir des entreprises / des ONG
Auteur : AMRAE

Modérateur        

Catherine PISSEL, VEOLIA PROPRETE

Risk Manager Adjoint


Intervenants        


Laurent COCHET, MSH International

Directeur Exécutif


Béatrice Ogée, SOS INTERNATIONAL

Directeur Général France


Entreprises & ONG, les salariés partent dans des pays lointains, parfois instables politiquement. Comment convaincre des salariés de partir ? Quelles préventions, protections envisagées ? Comment le RM peut accompagner le RH dans la mise en œuvre de ces projets. Et si cela se passe mal...


 


Quels sont les risques spécifiques liés à la mobilité internationale


- à examiner d’un point de vue RH ?


- au moment du départ en mission et/ou au retour de transfert ?


- pendant la mission ?


Avec qui travaillent les RH Mobilité Internationale sur ces aspects ?


Prévention Protection 


Risques perçus/ Risques réels


Perception des destinations à haut risque/ perception du risque par menace et par secteur d'activité / Occurance deds menaces sur les salariés


A quoi les entreprises et les ONG sont-elles confrontées?


Définition du Devoir de Protection


Responsabilités entre les différentes fonctions


Témoignage Groupe VEOLIA


 


07/02/2013   Les Commissaires aux comptes dans la gestion des risques CAC Commissaires aux comptes gestion des risques

Les Commissaires aux comptes dans la gestion des risques
Auteur : AMRAE

Modérateur        

Alain GRAVIER, LA FRANCAISE DES JEUX

Responsable Département Management Central des Risques


Intervenants        


Gilles de COURCEL, RICOL LASTEYRIE

Associé fondateur, Directeur Général Adjoint


Aymeric de LA MORANDIERE, ERNST & YOUNG

Associé


Thierry LUTHI, CEGID

DAF, Président de la DFCG


Comment s'inscrit le CAC dans la gestion des risques de l'entreprise ? Quels sont ses diligences, ses limites ? Quelles relations avec le RM ? Quelles pistes d'améliorations ?


 



1. La mission du CAC et les risques


2. Le CAC et le risk manager ont de bonnes raisons de s’entendre


3. Les limites de l’intervention du CAC


4. Les pistes d'améliorations pour les sociétés et les CAC

 


07/02/2013   Rôle du département Achat dans les souscriptions d'assurance. Quelles relations entre le RM et les achats? département achat service achat critère de performance

Rôle du département Achat dans les souscriptions d'assurance. Quelles relations entre le RM et les achats?
Auteur : AMRAE

Modérateur        

Sophie MAGUER, EURO DISNEY ASSOCIES S.C.A

Risk Manager


Intervenants        


Eunyoung PARK, AON RISK SOLUTIONS

Directeur des Etudes et  Appels d’Offres


David VIGIER, EUROPCAR INTERNATIONAL

Directeur des assurances et de la gestion des risques


 


Comment définir et convaincre de l'utilité / de la valeur ajoutée des prestations de conseil auprès de son service achat ? Quelle place pour le courtier dans ce processus ? Toutes les assurances se valent-elles ? Les prix sont-ils le seul critère pertinent à retenir pour une assurance ? Quel est le critère de performance pour un acheteur


 



Introduction


- Témoignage du courtier sur les appels d’offres


- Retour d’expérience d’Europcar International


- Retour d’expérience BUT


- Conclusion : vers une stratégie gagnante

07/02/2013   Sécurisation des contrats : création ou restriction de croissance ? contrat litiqe risque juridique

Sécurisation des contrats : création ou restriction de croissance ?
Auteur : AMRAE FIDAL

Modérateur        


Patrick LACROIX, IDEX

Risk Manager


Intervenants       


Didier FERRIER, FIDAL

Avocat Expert,


Alain GAUVIN, CARREFOUR

Directeur Juridique FranceOlivier PERROUD, IDEX

Responsable Commercial Rhône Alpes


 


Ne pas bloquer la croissance avec des contrats trop « strictes ». Sécuriser les risques juridiques sans que cela soit un obstacle à la croissance. Quelle appétence, comment la calculer, la mesurer, la faire respecter ?


Cet atelier s’appuiera sur le nouvel ouvrage « Gestion des risques juridiques » Collection Dialoguer AMRAE & FIDAL


I.Le risque lié au contexte économique

II.Le risque lié à l’influence de la loi sur le contrat

III.Le risque lié au litige entre les parties


 


20/12/2012   Collection Dialoguer - La gestion du risque juridique dans l'entreprise risque juridique Fidal entreprise collection Dialoguer

Collection Dialoguer - La gestion du risque juridique dans l'entreprise
Auteur : AMRAE FIDAL

 



Une réglementation mal connue, un contrôle mal préparé, un contrat mal rédigé peuvent mettre gravement en danger l’entreprise, son image, sa valeur boursière et, de plus en plus souvent, ses dirigeants personnellement mis en cause. La gestion du risque juridique, entendu comme le risque lié à l’application du droit, est dès lors primordiale pour le risk manager et en même temps de plus en plus difficile à assurer en raison notamment de la complexité des réglementations nationales, européennes ou  encore internationales, de la puissance des autorités de contrôle, de la judiciarisation croissante des relations sociales et particulièrement économiques et des stratégies contractuelles de crise.


 


La première partie de cette publication  présente de manière générique et systématique les instruments d’appréciation et de traitement des risques dont le risk manager, pour les besoins de sa propre appréciation et gestion, doit vérifier l’utilisation par le juriste. La seconde partie illustre, par des applications concrètes, la mise en oeuvre de ces instruments dans différents domaines du droit parmi les plus sensibles: droit des sociétés,  droit social, droit fiscal, droit patrimonial, droit économique, droit de l’environnement, droit du contentieux.

20/12/2012   LIVRE BLANC Mise en oeuvre du cadre de référence actualisé de l'AMF gestion des risques amf boite a outil DIRECTEUR FINANCIER

LIVRE BLANC Mise en oeuvre du cadre de référence actualisé de l'AMF
Auteur : AMRAE APDC KPMG BMA DFCG

 



Pour une amélioration de la performance opérationnelle via l'optimisation des processus et une meilleure intégration de la maîtrise des risques La dimension gestion des risques a été introduite en juillet 2010 par l'AMF, dans son cadre de référence suite à la transposition des directives européennes avec l'ambition de constituer un outil de progrès bien au-delà de la simple conformité, sans en préciser toutefois les modalités de mise en œuvre. C'est pour aider les directions Financières dans cette démarche qu'un Groupe de Travail APDC / AMRAE a été créé et a produit ce Livre Blanc. Cet ouvrage présente tout d'abord les étapes d'une trajectoire d'évolution vers l'amélioration de la performance pour arriver, par l'instauration d'une démarche de progrès continue, à la mise en place d' une culture de l'approche processus associée à une pratique de la prise de risques raisonnée . La seconde partie propose un " package " pour aider à construire sa feuille de route via des fiches techniques, des boites à idées d'outils et des retours d'expériences ... à décliner et adapter selon les spécificités et les besoins !


 


ETAPE 1 - CONNAITRE LES ZONES A RISQUES


ETAPE 2 - IMPLEMENTER UN DISPOSITIF DE GESTION DES RISQUES


ETAPE 3 - FAIRE FONCTIONNER UN DISPOSITIF DE GESTION DES RISQUES EFFICACE


ETAPE 4 - AMELIORER LA PERFORMANCE DES PROCESSUS


ETAPE 5 - OPTIMISER LE DISPOSITIF DE GESTION DES RISQUES

20/10/2011   Quel Risk Manager pour quelles missions ? Maîtriser ses risques, optimiser ses contrôles, fiabiliser sa stratégie CEFAR Stratégie de Gestion des Risques remise diplome

Quel Risk Manager pour quelles missions ? Maîtriser ses risques, optimiser ses contrôles, fiabiliser sa stratégie
Auteur : AMRAE

Quel Risk Manager pour quelles missions ? Maîtriser ses risques, optimiser ses contrôles, fiabiliser sa stratégie Contexte des entreprises répondantes Missions Profil Rémunération Evolutions Animé par Frédéric LUCAS, Co-gérant - AMRAE Formation Global, Real Estate, Risks & Insurance Manager - PUBLICIS Intervenants : Céline LE BARS, Directeur de la Gestion des Risques et Assurance – IPSEN Caroline AUBRY, Maître de Conférence – UNIVERSITE TOULOUSE III Stéphane ROMANO, Manager – CALA Partner Christophe LE BARS, DRH – EUROPCAR Groupe


Retour à l’Univers des Risques

Quels sont les impacts de la mise en place des fonctions clés sur la gouvernance et l’organisation des Sociétés d’Assurances ?

Quels sont les impacts de la mise en place des fonctions clés sur la gouvernance et l’organisation des Sociétés d’Assurances ?
Vous êtes Risk Manager d’une société d’assurance, d’une mutuelle ou d’un institut de prévoyance ? Cette réunion est pour vous !
Avec les interventions de :
Dan Chelly , Directeur métier Risk management, Optimind Winter
Gwladys ALBERT, Responsable Risques Opérationnels, Contrôle Interne, Conformité - KLESIA, Retour d’expérience

Trois lignes de maîtrise pour une meilleure performance

Partant du principe que les organisations (au sens large) ont besoin d’une responsabilité clairement définie en matière de gestion et que la clarification fait progresser la compréhension des enjeux de la maitrise des risques et des fonctions qui interviennent pour la mettre en œuvre, la Prise de Position commune propose un Modèle efficient structuré en 3 lignes de maîtrise.

Rôle du département Achat dans les souscriptions d'assurance. Quelles relations entre le RM et les achats?

Modérateur        
Sophie MAGUER, EURO DISNEY ASSOCIES S.C.A
Risk Manager

Intervenants        

Eunyoung PARK, AON RISK SOLUTIONS
Directeur des Etudes et  Appels d’Offres

David VIGIER, EUROPCAR INTERNATIONAL
Directeur des assurances et de la gestion des risques

 

Sécurisation des contrats : création ou restriction de croissance ?

Modérateur        

Patrick LACROIX, IDEX
Risk Manager

Intervenants       

Didier FERRIER, FIDAL
Avocat Expert,

Alain GAUVIN, CARREFOUR
Directeur Juridique FranceOlivier PERROUD, IDEX
Responsable Commercial Rhône Alpes

 

Ne pas bloquer la croissance avec des contrats trop « strictes ». Sécuriser les risques juridiques sans que cela soit un obstacle à la croissance. Quelle appétence, comment la calculer, la mesurer, la faire respecter ?

Pages