RISQUES ET PROJETS

La thématique  « Gestion des risques dans les grands projets »  a été retenue par le Comité Scientifique Permanent.
 
Les décisions d’investissement et d’allocation du capital des entreprises sont le cœur de la mise en œuvre de la stratégie de l’entreprise. Ces projets d’investissement stratégique sont porteurs de risques importants pour la pérennité de l’entreprise.
 
Le Risk manager a, bien sûr, un rôle majeur tout au long de ce processus. 
 
Il intervient au cours de trois étapes clés de la vie du projet :
 
1. Très en amont du projet et en relation avec son « porteur », il contribue à fournir des outils et des méthodologies qui visent à identifier, à évaluer et à suivre les risques du projet.
2. Au cours du processus qui vise à déclencher l’investissement (Go/no Go du Comité d’engagement ou d’investissement), il participe à challenger le « porteur » du projet sur les hypothèses et les différents scénarios adoptés afin de tester la robustesse du business plans par une analyse de certains scénarios critiques (simuler l’occurrence du pire). Il contribue enfin par cette approche à définir l’appétence du risque de l’entreprise.
3. Enfin, il développe des indicateurs de suivi du projet tout au long de sa réalisation et de son exploitation.

OBJECTIFS

Les objectifs sont en phase avec les trois étapes clés définies précédemment :
  • D’une part, initier une méthodologie d’analyse de risques standardisée et homogénéisée (une matrice ou un registre de risques) permettant aux équipes projets (au « porteur » du projet) très en amont de la réalisation du projet de présenter un état des lieux des risques du projet de manière identique et déjà d’identifier ceux qui, parce qu’ils ont une influence importante sur l’évaluation financière (typiquement les risques économiques liés aux volumes, au prix de l’énergie, au taux de change ou d’inflation,…) doivent faire l’objet d’une modélisation adaptée (de type stress tests)
  • D’autre part, et au-delà de la simple méthode des scénarios (base line / worst case / best case) qui permet aujourd’hui aux entreprises d’arbitrer sur les projets sur la base des Business plans (notamment dans le cadre des comités d’investissement ou d’engagement), de lancer une réflexion centrée autour de l’analyse des risques d’un projet grâce à des méthodes dites « probabilistes » de type Monte Carlo. Typiquement, cette phase peut faire l’objet d’un « groupe de travail ».
  • Enfin de participer à l’élaboration d’indicateurs de performance financière (de type KPI) permettant de suivre le projet sur sa partie opérationnelle.

 

A noter : Ce groupe est ouvert pour le moment aux seuls membres Risk Managers.

PRÉSIDENT

Loic ROUSSIN

VEOLIA ENVIRONNEMENT

Risk Manager

CONTACTER LE PRÉSIDENT locked

Accessible uniquement aux membres de l'AMRAE

AGENDA

Il n'y a aucune session à venir.

Je souhaite suivre l'actualité de ce groupe thèmatique.locked
Vous devez être connecté(e) pour pouvoir vous inscrire à ce suivi.